S’éveiller

La curiosité naturelle de l’enfant le pousse à découvrir le monde qui l’entoure. Il se pose mille questions, s’intéresse à des sujets variés et a toujours soif de découvertes et d’expériences.

En s’appuyant sur sa curiosité, en le nourrissant de découvertes et en lui proposant d’utiliser sa créativité, vous lui permettez d’acquérir de nombreuses compétences qui lui serviront à l’école et toute sa vie d’adulte.

Utiliser la nature pour créer

La nature est l’environnement idéal pour le développement de l’enfant car il répond à ses besoins. Avec à la nature, l’enfant établit des liens de cause à effet grâce à ses expériences spontanées mais aussi grâce aux éléments qu’il va associer, unir ou utiliser pour mener à bien ses projets. En lui proposant de créer à partir d’éléments naturels, l’enfant va alors s’engager dans un processus cognitif de création. Il va devoir se servir de ses expériences passées pour créer et répondre à une consigne.

Plus l’enfant utilisera les éléments naturels lors d’activités artistiques, plus il créera de liens entre les éléments et plus il deviendra créatif. Ainsi, lorsqu’il se retrouvera de nouveau dans la nature, il pourra s’appuyer sur ses nouvelles expériences pour créer en autonomie.

Développer les techniques artistiques

Quand l’enfant explore différentes techniques artistiques, il enrichit ses outils et élargit ses possibilités d’action. Plus il aura expérimenté de techniques, plus il pourra les réinvestir dans ses créations pour proposer ensuite quelque chose de nouveau : c’est le processus de créativité !

C’est ainsi que l’enfant développe son cortex préfrontal, en créant et en utilisant les liens qu’il aura su se créer préalablement. Cette capacité à créer à partir de ses expériences et de ses connaissances est essentielle au développement cognitif de l’enfant.

Créer à partir d’éléments de récupération

Sensibiliser les enfants à l’écologie et en particulier à la réduction des déchets est un enjeu majeur de notre société et plus particulièrement de l’éducation. Savoir qu’on peut créer du beau avec des déchets est aussi un moyen de s’interroger sur la catégorisation du « déchet ». Qu’est-ce qu’un déchet ? Que peut-on jeter ou utiliser ? Comment réduire nos déchets ? Ce sont là des questions qui émanent de ces activités.

En utilisant des matériaux qui ne sont pas initialement destinés aux arts, l’enfant se place dans un processus de création qui lui permet de développer son réseau de connexions neuronales. En d’autres termes, ces bricolages lui permettent de développer son cortex préfrontal, siège des différentes fonctions cognitives supérieures. C’est ainsi que les petits bricolages récup’ placent l’enfant dans des situations problèmes : l’enfant doit dépasser un obstacle, une tâche en utilisant ses connaissances ou compétences antérieures et engagent la recherche, le raisonnement, l’anticipation, l’élaboration d’hypothèses et la validation des solutions proposées.

Les cartes de voeux

Cette démarche expérimentale passe également par la création de cartes de vœux. Comment créer un support pour écrire ?
Cette activité qui plaît beaucoup aux enfants leur permet de s’engager dans un processus de création qui a du sens : créer un support pour écrire. Donner du sens à la réalisation est essentiel pour engager la motivation et l’implication de l’enfant dans l’activité et pour qu’il en découle un véritable apprentissage.